8 février 2016

FORMATIONs

Une formation, c’est d’abord une rencontre et une vision partagée de ce que l’on veut atteindre ensemble.

Voici quelques exemples de thématiques pour lesquels je peux vous accompagner.

 

LE SLAM, UNE AUTRE FAÇON D’ABORDER LA LANGUE

Public

Personnels de l’Éducation Nationale, de l’enseignement privé et de l’enseignement agricole ; Animateurs-trices socioculturel(le)s ; Bibliothécaires et médiathécaires ; Travailleurs sociaux ; Personnels des organismes de formation ; Intervenants en milieu carcéral ; Autres personnes souhaitant s’appuyer sur cette pratique pour mener des animations autour de cette pratique…

Jusqu’à 20 personnes par session.

Durée

Formation possible depuis 1/2 journée jusqu’à 2 jours.

Contenu

Qu’est-ce que le slam ? D’où vient-il ? De quoi et de qui est-il l’héritier, que ce soit en poésie, en littérature, en musique, en matière de courants artistiques ou sociaux ?

Comment aborder le slam et plus largement l’écriture poétique pour mobiliser la langue ? Quelle démarche pédagogique choisir ? Quelles actions de sensibilisations ou de valorisations et pour qui ? Comment articuler écriture et oralité ?

Au-delà des apports théoriques, cette formation repose surtout sur les réalités et les pratiques de celles et ceux qui la suivent. Passeur, Lautre est là pour vous accompagner en partageant ses expériences d’artiste et d’animateur.

Mes dernières interventions :

  • Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique des Côtes d’Armor : formation d’enseignants 1er et 2nd degré sur le slam à l’école.
  • Réseau Canopé (22) : formation d’enseignants 1er et 2nd degré sur le slam à l’école.

____________________

LIBÉRER LES MOTS

« Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots »

– Jean Jaurès –

 

Les mots, c’est ce qui nous permet de penser, d’exprimer nos pensées et de comprendre celles que les autres expriment.
A ce titre, les mots jouent un rôle primordial sur nos façons de penser et d’agir sur le réel. En observant la langue et la façon dont elle évolue, il est facile de constater que la disparition de certains mots ne doit rien au hasard ; ou que, dans le même temps, d’autres termes apparaissent, se propagent, et qu’en les employant nous légitimons à notre insu ce pourquoi ils sont là : modifier notre façon de penser le monde et de nous penser au monde.

L’objectif de cet atelier, c’est : interroger l’apparente neutralité des mots, examiner leurs sens, pointer leur origine et réfléchir collectivement sur l’idéologie et les intérêts dont ils sont porteurs.

Ensemble, et de manière ludique, nous essaierons de prendre du recul sur ces mots et expressions pour voir comment cette modification dans l’usage de la langue induit une modification de notre perception de notre environnement social, politique ou économique.
Nous regarderons aussi plus particulièrement les différentes catégories de mots et de figures stylistiques qui enrichissent constamment la langue de bois.
Nous essaierons également de sortir certains mots de la naphtaline ou du placard au monstre où ils sont aujourd’hui relégués pour nous questionner sur les raisons de leur disparition dans l’usage, sur pourquoi d’autres ou les mêmes n’ont plus la côte ou ont même tendance à faire peur.
Et bien sûr, nous tenterons de redonner à certains mots primordiaux leurs vrais sens respectifs et leurs véritables valeurs.

Pour cela, nous partirons des mots de celles et ceux qui seront présent-e-s, mais aussi de documents (officiels, médiatiques ou autres), que chacune et chacun aura eu à cœur de ramener avec lui ou elle.

 

Précision : Il n’est évidemment pas question pour moi de dicter « la » bonne manière » de penser ou de parler, pas plus que de dresser une liste des mots interdits. Mais cela n’empêche pas d’être critique… Cet atelier s’inscrit dans une démarche de réappropriation de la langue initiée par L’Ardeur et autres SCOP ou SCIC d’Éducation Populaire.

 

Public : A partir de 12 ans

Durée minimale : 2h

Liens :
MANIPULATION PAR LE LANGAGE – Franck Lepage
LE POUVOIR DES MOTS – Franck Lepage
MISE EN EVIDENCE DE LA NOVLANGUE – Franck Lepage

Mes dernières interventions :

  • Cabinet Osehom, Rennes (35) : travail sur la novlangue du management et co-élaboration d’une conférence sur l’entreprise libérée.

____________________

VERBALU-DO IT YOURSELF

Do it your game

 

Un accompagnement professionnel à la création, depuis l’élaboration jusqu’à la réalisation, ou l’adaptation de jeux de sociétés, pour que vous aussi puissiez fabriquer vos jeux, que ce soit une création originale ou l’adaptation d’un jeu existant.

Cet atelier propose de travailler autant que possible à partir de récup’ (bois, pièces de jeux et jouets, canettes, pieds de chaise en plastique, éléments de robinetterie…)

 

Public concerné

  • Particuliers, Familles,
  • Structures institutionnelles : TAP, Accueil de loisirs, Maison de jeunes ou de quartier, EHPAD, Résidence-logement, Médiathèque, Ludothèque, Établissements scolaires (possibilité de travail directement en lien avec les programmes), Centre social, Formation professionnelle, Cours d’alphabétisation, club, …),
  • Organisation professionnelles,
  • Organisateurs d’évènements, que celui-ci soit ou non directement en lien avec le jeu ou la langue (salon du jeu, salon du livre, mais aussi animation de Noël, anniversaire de structure, festival, …)

Nombre de personnes variable selon le projet.

 

Quelques exemples à retrouver dans la Verbaludo

Quelques créations XXL